10
janvier
Par

2ème prix du concours Trinatronics pour des apprentis ingénieurs en mécatronique

Le 25 Octobre 2018 avait lieu, à l’ENSISA de Mulhouse, la finale du concours Trinatronics 2018 organisé par l’alliance TriRhenaTech, l’alliance des grandes écoles en sciences appliquées dans le Rhin supérieur. Cette olympiade de robotique propose de relever des défis technologiques et de vivre une expérience interculturelle exceptionnelle.
Les équipes bi-nationales sont composées d’étudiants des différentes écoles de l’alliance. Elles doivent concevoir et réaliser un robot qui soit en mesure de parcourir un circuit de canalisation et de remplir différentes tâches, le tout en totale autonomie (video).

Le robot doit non seulement traverser le système de tuyauterie tridimensionnel le plus rapidement possible mais également en élaborer la cartographie tridimensionnelle. De plus, le robot doit être en mesure de détecter et localiser des trous de différents diamètres lors de son parcours, de sortir d’une impasse et de prendre une direction donnée lors d’une intersection.

 

Les équipes, constituée de 4 à 6 étudiants, disposent de 8 mois, d’un budget de 600€ et ont une totale liberté dans le choix des supports de création et de développement pour concevoir ensemble un robot.

Dans le cadre de ce concours, trois élèves ingénieurs en quatrième année de mécatronique par apprentissage  deutschINSA (classe de FIP MIK4) ont participé à ce concours : BOISRAME Grégoire (apprenti chez BEI Sensors), EBEL Thomas (apprenti chez Actemium) et MOSSLER Loïc (apprenti chez Lohr Industrie). Avec la collaboration de deux étudiants allemands de la Hochschule d’Offenburg, ils ont conçu un robot répondant au cahier des charges et ont présenté leurs travaux et recherches lors de la finale du concours.

De gauche à droite : BOISRAME Grégoire – MOSSLER Loïc – EBEL Thomas

Pour leurs travaux, les étudiants ont été récompensés et se sont vu remettre le deuxième prix du concours le 12 Novembre 2018 par le Club d’Affaires Franco Allemand (CAFA RSO) à la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Strasbourg lors de la manifestation « Quel avenir pour la Jeunesse dans le Rhin Supérieur – l’apprentissage transfrontalier, un levier puissant ».

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *