16
janvier
Par

Ce semestre, les étudiants du département Mécanique inscrits dans le parcours “Mécanique pour la robotique” ont abordé dans l’enseignement “Fabrication additive” la question de la conception de pièces et mécanismes en exploitant l’impression 3D.

Après sa mise en place il y a 5 ans, l’enseignement “Fabrication additive” a évolué cette année avec un enseignement dispensé intégralement en anglais. Une pratique de l’anglais technique pour les étudiants, qui par ailleurs conçoivent et produisent eux-même un mécanisme.

L’occasion de profiter des moyens de la plateforme Mécanique (PFM) de l’INSA Strasbourg (http://www2.insa-strasbourg.fr/pfm/) et de la plateforme IRIS du laboratoire ICube (http://plateforme.icube.unistra.fr/iris/), situé au sein de l’Hôpital civil.

A. Pfeil avec B. Kiemes et A. Ré, MIQ4, durant l’évaluation des prototypes.

Les projets ont porté sur la conception de doigts de pince robotique à façon par numérisation 3D, de pince pneumatique spécifique, ou bien encore de mécanismes compliants en jouant sur la fabrication de systèmes multi-matières. Le cas de la radiologie interventionnelle comme développé dans le projet SPIRITS (spirits.icube.unistra.fr) a alors servi de cadre avec l’encadrement d’Antoine Pfeil, doctorant dans le projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *