24
juin
Par

Comme le dit le proverbe allemand « Not macht erfinderisch » : la nécessité rend inventif. Dans le cadre de la pandémie du Covid-19 et la fermeture des frontières, l’INSA Strasbourg a mis en place une alternative innovante pour ses apprentis-ingénieurs du cursus franco-allemand en mécatronique par alternance (DeutschINSA) dont le semestre d’études en Allemagne a été annulé et reporté à l'an prochain. Un module d’enseignement transfrontalier et interdisciplinaire avec la Duale Hochschule Baden-Württemberg (DHBW) a permis à une promotion de 8 apprentis-ingénieurs de vivre malgré tout une véritable expérience franco-allemande.

Comme le dit le proverbe allemand « Not macht erfinderisch » : la nécessité rend inventif.
Dans le cadre de la pandémie du Covid-19 et la fermeture des frontières, l’INSA Strasbourg a mis en place une alternative innovante pour ses apprentis-ingénieurs du cursus franco-allemand en mécatronique par alternance (DeutschINSA) dont le semestre d’études en Allemagne a été annulé et reporté à l’an prochain. Un module d’enseignement transfrontalier et interdisciplinaire avec la Duale Hochschule Baden-Württemberg (DHBW) a permis à une promotion de 8 apprentis-ingénieurs de vivre malgré tout une véritable expérience franco-allemande.

Ce module innovant a réuni en ligne entre mars et juin 2020 un groupe biculturel et multidisciplinaire, constitué d’une part des apprentis-ingénieurs de l’INSA Strasbourg en 4ème année et d’autre part des étudiant·e·s en 3ème année du cursus Management franco-allemand de la DHBW.
Dans un premier temps, ils ont participé à des cours proposés à distance par des spécialistes allemands et français, sur des thématiques variées comme la gestion de projets transfrontaliers, le management de l’innovation, des conflits, de la diversité ou encore la rédaction d’un business plan.
Par la suite, le travail en petits groupes biculturels et interdisciplinaires sur des études de cas proposées par des entreprises leur a permis de mettre en commun et en pratique leurs compétences techniques, linguistiques et interculturelles, et ceci malgré la distance entre Strasbourg et Karlsruhe.

Start-up, business modèle : émergence de projets prometteurs

Les résultats de ces journées de travail intenses, présentés à la fin par visioconférence aux enseignants et coachs professionnels, étaient très convaincants. Des projets prometteurs, combinant les différentes compétences –  techniques et managériales – des membres de groupe, ont vu le jour. Allant de la création d’une start-up utilisant la fibre de verre comme isolant pour un meilleur rendement énergétique des véhicules électriques, au  développement d’un business modèle pour accroître la valeur ajoutée des plafonds acoustiques, les groupes ont su convaincre par leurs bonnes compétences professionnelles, linguistiques et un excellent travail d’équipe.

Témoignages de Katharina et Robin

„Le projet m’a beaucoup plu en raison de la collaboration harmonieuse et la bonne répartition des tâches dans mon groupe.  J’ai beaucoup apprécie cette expérience interculturelle pendant laquelle on pouvait apprendre quelque chose mutuellement et pratiquer les deux langues de travail », explique l’étudiante Katharina Döhler de la DHBW. Robin Karoubi de l’INSA Strasbourg complète : « Beaucoup de ces cours nous ont apporté des connaissances et des compétences vis-à-vis de la communication et de la gestion des relations humaines et des projets. Les échanges avec des interlocuteurs germanophones, que ce soit les intervenants ou les étudiants, étaient très positifs. Cela nous a permis de progresser en allemand et de développer nos compétences interculturelles. » 

Ce projet novateur, né d’une situation difficile liée à l’épidémie du Covid-19, a finalement permis la coopération entre des étudiants allemands et français issus de différentes disciplines. Ils ont ainsi pu maintenir le lien franco-allemand malgré la fermeture de la frontière.

Il a été rendu possible grâce à l’excellente coopération entre les collègues de l’INSA Strasbourg (Marc Védrines, enseignant-chercheur et responsable pédagogique du cursus, Hakim Remita, directeur du Centre de formation continue et Lotta Resch, chargée de mission franco-allemand) et de la DHBW (Angela Diehl-Becker, enseignante-chercheuse et responsable du cursus par alternance Management franco-allemand).

Remerciements

L’INSA Strasbourg tient à remercier également tous les intervenants, notamment Susanne Hampel de Saint-Gobain et Heinz Rothermel, consultant en management et coach en création d’entreprise, qui ont proposé et accompagné les quatre études de cas, ainsi que les étudiant·e·s pour leur implication et leur créativité pendant cette période si particulière.

Nos remerciements s’adressent également à l’Université franco-allemande (UFA) qui soutient ces deux cursus dans le cadre d’un projet pilote visant la mise en place de cursus intégrés franco-allemands en alternance.

Crédit photos : Lotta Resch

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *